Le premier Prix d'excellence de l'Université d'Ottawa en mobilisation des connaissances (MdC) est décerné à la professeure Bénédicte Fontaine-Bisson pour ses contributions novatrices visant l’optimisation de l’apport en acide folique durant la grossesse

Publié le mardi 18 juin 2019

Bénédicte Fontaine-Bisson

Les vitamines sont essentielles à la santé et les carences peuvent entraîner des maladies. Cependant, une surconsommation peut également causer des effets délétères. L'équipe de recherche de la Dre Bénédicte Fontaine-Bisson, composée de Amanda MacFarlane, Yvonne Lamers et Deborah O’Connor,  a souligné l'écart entre l'apport nutritionnel recommandé par les recommandations des experts et l'apport nutritionnel réel en acide folique (forme synthétique de folate ou de vitamine B9), un excès principalement attribuable aux suppléments commerciaux qui contiennent plus du double de la dose recommandée. Cela a entraîné une augmentation sans précédent des taux de folate dans le sang chez les femmes enceintes et les femmes en âge de procréer au Canada. Un apport adéquat en folate réduit les risques d'anomalies du tube neural lors du développement du fétus, mais les conséquences à long terme sur la santé d’un apport élevé sont inconnues. 

En organisant un atelier, Bénédicte et son équipe de recherche ont réuni plusieurs parties prenantes clés afin d’identifier les barrières et les solutions pour surmonter cette problématique de santé publique. Grâce à leur participation à l’atelier, Santé Canada a mis à jour l'énoncé facultatif à inclure sur l'emballage des suppléments et une des principales industries a réduit la dose d’acide folique dans leurs suppléments prénataux. Pour ces contributions substantielles et d’autres activités de MdC effectuées par les participants de l’atelier dans leurs réseaux respectifs, l'Université d'Ottawa a décerné à Bénédicte un Prix de mobilisation des connaissances – Excellence en mobilisation des connaissances au niveau national ou international.

Dre Bénédicte Fontaine-Bisson est professeure agrégée à l'École des sciences de la nutrition et diététiste professionnelle. Son programme de recherche porte sur l'amélioration des interventions nutritionnelles ciblées sur la période périnatale incluant celles offertes aux populations vulnérables.

Pour en savoir plus :  https://recherche.uottawa.ca/nouvelles/recherches-grande-portee

Félicitations !

Haut de page