Isabelle Marcoux

Carte électronique

Isabelle Marcoux
Professeure agrégée

2009, Stage postdoctoral, Sciences humaines et sociales appliqués à la cancérologie, Université de Nantes
2004, Stage postdoctoral, Médecine sociale et préventive, Vrije Universiteit Amsterdam
2003, Ph.D., Psychologie, Université du Québec à Montréal
1996, B.A., Psychologie, Université du Québec à Montréal

THN 206

Bureau : 613-562-5800 poste 7044
Télécopieur : (613) 562-5632

Courriel professionnel : imarcoux@uOttawa.ca

Isabelle Marcoux

Biographie

Isabelle Marcoux détient un doctorat en psychologie communautaire (Université du Québec à Montréal, 2003) et a effectué deux stages postdoctoraux : un en médecine sociale et préventive au Vrije Universiteit Amsterdam (Pays-Bas) et l’autre en sciences humaines et sociales appliquées à la cancérologie à l’Université de Nantes (France). Durant sa formation, elle s’est spécialisée sur le sujet de l’euthanasie et sur les enjeux éthiques associés au processus décisionnel en fin de vie. Son programme de recherche actuel porte sur l’aide médicale à mourir, ainsi que les soins palliatifs et de fin de vie, et est centré sur une approche interdisciplinaire et un partenariat avec des organismes provinciaux et nationaux (par ex. : l’Association canadienne de soins palliatifs, l’Association médicale canadienne, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, la Société canadienne du cancer, l’Association canadienne des éthiciens en soins de santé, l’Association québécoise en éthique clinique et l’Association québécoise en prévention du suicide).

Isabelle Marcoux effectue des recherches sur les attitudes, expériences et/ou connaissances en lien avec l’euthanasie et l’aide médicale à mourir auprès de diverses populations. Elle contribue également à des projets qui s’intéressent autant à la participation citoyenne pour l’amélioration des connaissances sur l’aide médicale à mourir qu’à l’effet des politiques publiques sur les soins en fin de vie. Elle dirige notamment la première enquête pancanadienne sur les pratiques médicales de fin de vie. L’objectif de cette étude est de mesurer la prévalence de ces pratiques, dont l’aide médicale à mourir, et de décrire le processus décisionnel sous-jacent. Dans le cadre des travaux associés aux changements des lois sur l’aide médicale à mourir au Québec et au fédéral, elle a été convoquée à titre d’experte par la Commission mourir dans la dignité (Assemblée nationale du Québec, 2010) et par le Comité externe chargé d’étudier les options législatives dans le cas Carter v. Canada (2015). Grâce à ses travaux de recherche, Isabelle Marcoux souhaite contribuer au développement et à l’application des connaissances scientifiques dans ce domaine, et ce, dans une perspective d’amélioration de la fin de la vie au Canada.


Intérêts de recherche

  • Aide médicale à mourir, euthanasie, et suicide assisté
  • Fréquence et facteurs d’influence des attitudes, connaissances et pratiques en fin de vie
  • Enjeux éthiques liés au processus décisionnel en fin de vie, à la transition des soins curatifs aux soins palliatifs
  • Accès aux soins palliatifs et à l’aide médicale à mourir
  • Effet des politiques publiques sur les pratiques médicales de fin de vie
  • Aspects relationnels et communicationnels du soin
  • Enjeux méthodologiques de la recherche sur la fin de la vie

Publications d'intérêt

 

Haut de page