La famille Di Turi crée une bourse d’études pour soutenir les Canadiennes et Canadiens ainsi que les étudiantes et étudiants de première génération

Publié le vendredi 16 avril 2021

Angelo and Lucia Di Turi

En 1951, Angelo Di Turi immigrait au Canada de l’Italie avec seulement 15 $ en poche. Il a travaillé jour et nuit pour soutenir son épouse, Lucia, et de ses enfants, Angela et Anna, en Italie, jusqu’à ce que sa famille puisse le rejoindre en 1955. Deux ans plus tard, leur fils Vito est né au Canada.

À propos de l’importance de l’éducation supérieure pour ses parents, Vito Di Turi explique qu’ayant « immigré après un conflit mondial, ses parents ont tout sacrifié pour offrir à leurs enfants ce dont ils n’avaient pas pu profiter eux-mêmes en raison de la guerre, de la conjoncture économique et de leurs obligations familiales. Pour eux, l’éducation était un moyen d’améliorer ses conditions de vie, d’assurer son indépendance sociale et économique, et d’intégrer sa société d’accueil. »

Angelo et Lucia avaient de remarquables aptitudes en plus d’une perspicacité qu’ils n’auraient pu acquérir sans leur expérience de vie. Bien que leur accès à une éducation structurée fut limité, ils ont constaté les possibilités qu’offrait le Canada à leurs enfants. Le couple avait à cœur l’éducation supérieure et tous les deux ont encouragé leurs enfants à faire des études postsecondaires.

« Ils sont venus au Canada en espérant un avenir meilleur, surtout pour nous, et les études postsecondaires étaient un des moyens pour y arriver. Ils voulaient s’assurer de nous ouvrir toutes les portes et nous permettre de choisir notre profession sans que notre scolarité limite nos possibilités. »

Les sacrifices d’Angelo et de Lucia, leurs efforts et leur attachement à l’éducation supérieure auront permis à leurs enfants de réussir et de s’intégrer à la société canadienne tout en restant connectés à leurs racines italiennes. C’est en réfléchissant à son identité canado-italienne pendant ses études universitaires que Vito Di Turi s’est rendu compte qu’il était différent de ses pairs. Il s’est toutefois aussi senti privilégié d’avoir été exposé à des cultures différentes.

« Ce n’est qu’en acceptant cette réalité que j’ai pu commencer à apprécier toute la richesse de mon héritage, qui repose essentiellement sur de solides valeurs et traditions familiales. En choisissant avec soin le meilleur de chaque culture, nous avons pu nous composer une identité mixte qui fait la fierté de la communauté canado-italienne, » explique Vito Di Turi.

La bourse Angelo et Lucia Di Turi a été créée en 2020 par Vito et son épouse, Filomena, avec l’aide d’Angela et d’Anna.

L’objectif du fonds est de soutenir financièrement une Canadienne ou un Canadien de première génération or une étudiante ou un étudiant de première génération qui vient d’être admis à la Faculté des sciences de la santé ou à la Faculté des sciences.

Apprenez-en davantage sur la bourse Bourse Angelo-et-Lucia-Di-Turi et les conditions d’admissibilité.

Haut de page