Politiques et procédures communes

Politique de stages

Les stages en milieu clinique obligatoires devront avoir lieu dans des milieux cliniques ayant une entente pour les stages cliniques avec l’Université d’Ottawa. Les stagiaires devront être supervisés par un professionnel membre de l’Ordre professionnel de sa province. Ces stages seront évalués : satisfaisant (S) ou non satisfaisant (NS) selon les critères d’évaluation bien précis inclus dans l’outil d’évaluation en stage propre à chaque programme.

Langue de travail

Tous les étudiants doivent démontrer une connaissance suffisante de l'anglais et du français afin de pouvoir faire leurs stages dans les deux langues. Il est de la responsabilité de l'étudiant de parfaire ses connaissances de la langue seconde car une difficulté dans une langue seconde ne pourrait excuser un échec lors d'un stage.

Code vestimentaire

L'étudiant doit en tout temps faire preuve d'une apparence professionnelle durant les stages et les visites cliniques, à moins que l'établissement ne demande un code vestimentaire spécifique.

Il est recommandé de porter des pantalons propres ou une jupe (2'' du genou max.), une chemise sobre, des bas et des chaussures fermées à talon bas (1'' max.) et antidérapantes. Le port du sarrau pourrait être exigé dans certains milieux.

Les étudiants ne font pas preuve de professionnalisme lorsqu'ils portent les items suivants:

  • un vêtement trop serré ou trop court (ex : abdomen visible) ou de matériel transparent;
  • des jeans (peu importe la couleur), des shorts ou une jupe courte;
  • des bottes ou des sandales;
  • les bijoux, la coiffure, le maquillage et le parfum devraient se faire discrets.

Avant même le début du stage, l'étudiant doit confirmer avec le responsable des stages de l'établissement, les exigences vestimentaires spécifiques auxquelles il devra se soumettre, s'il y a lieu, et se présenter dans la bonne tenue dès le premier jour.

Si la tenue vestimentaire du stagiaire n'est pas jugée appropriée par le superviseur, ce dernier est en droit de demander à l'étudiant de retourner à la maison et se changer avant de poursuivre le stage. Toute absence relative au non respect de cette politique sera évidemment considérée dans le nombre total d'heures d'absence.

Identification

La plupart des milieux de stage demandent à leurs employés de porter visiblement une carte d'identification.
L'étudiant doit aussi s'assurer en tout temps de porter sa carte d'identification avec photo, portant son nom et son statut d'étudiant à l'Université d'Ottawa.

Absentéisme

Le stage clinique est un prérequis à la réussite du programme. Il est attendu que tout étudiant en cours de stage fasse preuve d'une parfaite assiduité.

  • En cas de maladie, l’étudiant est invité à demeurer chez lui et informer son superviseur et le coordonnateur ou la coordonnatrice de la formation clinique le plus tôt possible. Toute période de maladie de plus de deux journées consécutives doit être justifiée par un certificat médical à remettre au superviseur; celui-ci le joindra à l'évaluation de l'étudiant qui sera envoyée à la fin du stage au coordonnateur ou à la coordonnatrice de la formation clinique de l’université.
  • Les demandes de congé pour décès d’un proche doivent être présentées au coordonnateur ou à la coordonnatrice de la formation clinique de l'Université et au superviseur.
  • Les demandes de congé pour obligations religieuses seront acceptées si elles sont présentées avant le début du stage au coordonnateur ou à la coordonnatrice de la formation clinique de l'Université et au superviseur de stage.

Dans toutes les circonstances, le coordonnateur ou la coordonnatrice de la formation clinique de l'Université, le responsable des stages de l'établissement et le superviseur détermineront combien de temps l'étudiant devra reprendre et quel serait le meilleur moyen d'y parvenir (si possible dans le stage en cours, sinon dans un stage futur). En cas de litige avec l'étudiant, la situation sera portée à l'attention du Comité de programme qui jugera des mesures à prendre.

Toute absence non autorisée au cours d'un stage sera considérée comme un manque de professionnalisme. Une telle absence dénote un manque de conscience professionnelle qui sera inscrit dossier de l'étudiant, et pourrait entraîner un renvoi du stage.

Retrait du stage

La présence aux stages est obligatoire. L’abandon d’un stage déjà débuté constitue donc un échec. 
Dans certaines circonstances jugées exceptionnelles par le coordonnateur de la formation clinique de l'Université, le dossier d'un étudiant pourra être porté à l'attention du Comité de programme qui jugera des mesures à prendre.

Un manquement sérieux à respecter le Code de déontologie de la profession ou une faute répétée à se conformer aux politiques et procédures de l'établissement préalablement exposées par les responsables du stage peut être cause de renvoi, et donc d'échec.

Reprise d'un stage

En cas d'échec, le stage doit être repris obligatoirement dans un milieu approuvé par le coordonnateur de la formation clinique de l'Université d'Ottawa. De plus, une réussite à cette reprise est exigée avant de pouvoir poursuivre sa formation clinique. S'il s'avère impossible de trouver une place de stage au courant de la même année universitaire, l'étudiant pourrait être retardé dans sa formation et recevoir son diplôme plus tard.

Un étudiant qui obtient un deuxième échec en stage (échec répété au même stage ou échec à deux stages différents) doit se retirer du Programme. Les règlements scolaires relatifs aux personnes obligées d'abandonner un programme d'études peuvent être consultés dans l'annuaire de la Faculté des sciences de la santé. (Voir l'annuaire de la faculté) (étudiants du baccalauréat)

Un étudiant qui porte en appel une décision d'échec à un stage et qui a débuté une reprise de ce stage avant que l'appel ne soit entendu, ne pourra pas, dans l'éventualité où la décision d'échec est renversée, comptabiliser les heures cumulées dans le stage de reprise et les reporter dans le prochain stage auquel il sera inscrit.

L’échec d’un stage équivaudra à l’échec d’un cours de 3 crédits et le stage devra être répété. Dans l’éventualité d’un deuxième échec du même stage ou de deux stages différents, l’étudiant devra se retirer du programme.’ Tiré du document approuvé par le COÉS (automne 2006).

Haut de page